Hero Image
- Cindy Joubert

Coup de gueule
de Virginie

Allaiter est l’un des nombreux choix que les parents sont amenés à faire lorsqu’un bébé vient prochainement agrandir la famille.
Ce choix est parfois pleinement assumé, parfois hésitant.

bambin au sein

Qu’il soit de courte durée ou s’étale sur plusieurs années, allaiter est un choix personnel qui appartient au couple. Je parle bien de couple car nous savons toutes et tous à quel point le soutien de son conjoint, et plus largement de ses proches, est d’une importance cruciale pour réussir son allaitement. Mais il ne s’agit pas là du sujet de mon billet d’humeur.

Car, oui, cette fois-ci, j’ai vraiment un coup de gueule à pousser !

Intéressons-nous à un étrange phénomène auquel les mamans qui ont allaité longtemps ont été confrontées.

A la naissance de votre petit, votre entourage s’est extasié (ou pas !) devant votre volonté d’allaiter votre bébé. Quelle chance a cet enfant ! Quelle mère courageuse vous êtes ! C’est une scène tellement mignonne de vous voir donner le sein à cet enfant !

Les mois passent. Cela fait maintenant plus de 3 mois que vous allaitez. Votre bambin grandit grâce à votre lait et remplit chaque jour davantage vos bras lors de vos tétées. Déjà, vous sentez que le regard de votre entourage change. Les petites remarques en apparence anodines comme “Ah tu l’allaites encore ?” ou “Dis-donc, tu dois être crevée !”commencent à fleurir dans la bouche de votre entourage. Convaincue du bien-fondé de votre choix d’allaiter, vous n’en tenez pas compte. Ou en tout cas, vous essayez de ne pas entendre ces remarques.

A l’approche des 6 mois d’allaitement, les regards et les remarques changent de manière bien plus marquée. Vous entendez de plus en plus souvent des phrases du type : “Bon quand est-ce que tu arrêtes de le nourrir ?” ou “ Tu sais, si tu veux qu’il fasse ses nuits, faut passer au biberon” ou encore le top du top : “ le papa devrait faire barrage entre toi et ton bébé pour que tu le lâches un peu. Il est tout le temps collé au sein (véridique !)”.

Et que dire alors lorsque vous osez vous lancer dans un allaitement long. Quoi ? Vous nourrissez au sein un bambin qui a des dents ? Et qui sait marcher ? Tu comptes arrêter de l’allaiter avant ses 18 ans ? Mais voyons tout le monde sait qu’allaiter ce n’est que pour un nourrisson !

Que se passe-t-il donc pour expliquer cet étrange phénomène ? Comment est-il possible que la mère considérée comme altruiste, généreuse et uniquement préoccupée de la santé de son bébé devienne brutalement un monstre de perversité qui entretient une relation malsaine et exclusive avec son enfant ? Bien entendu, en le nourrissant si longtemps au sein, elle va en faire un enfant pot de colle, incapable d’autonomie et névrosé ! Or nous savons aujourd’hui qu’il n’en est rien. Au contraire !

Ce phénomène culturel génère une pression énorme sur les mamans qui allaitent longtemps. Au point parfois qu’elles doivent se cacher pour allaiter leur enfant ou ne pas en parler à leurs proches par peur des critiques, des jugements et des remarques parfois cruelles. Comment dans un tel environnement réussir à allaiter sereinement ?

Allaiter quelques heures, quelques jours ou quelques années est toujours un acte d’amour qui se doit d’être respecté (à défaut d’être encouragé !) par tous ceux au contact des mères qui allaitent, qu’ils soient proches, amis ou professionnels de santé.

Virginie

Publications apparentées: