Hero Image
- Cindy Joubert

Faisons co-naissance avec
Céline Henry

Céline Henry

www.rondecommelalune.com

Qui es-tu ? Parle nous de toi…

J’ai aujourd’hui un peu plus de 40 ans. Je suis juriste de formation, ancienne sportive, et maman de 4 enfants dont 3 nés à domicile. Je vis en Haute-Savoie près du Lac Léman avec mes enfants et leur papa. Nous avons choisi un chouette village pour y installer notre famille, dans la verdure et le calme. C’est ici que je reçois les familles que j’accompagne, quand je ne me déplace pas moi-même à leur domicile.

Comment t’est venue cette vocation ?

J’ai toujours partagé avec des futures et jeunes mamans de mon entourage, en les soutenant dans cette phase de leur vie. Un jour, une de mes amies a mis un mot sur ce que je faisais : doula. Curieuse et intriguée, j’ai compris que c’est ce dont j’avais moi-même manqué lors de mes grossesses et post-patum.

Je veux aujourd’hui offrir ce cadeau aux femmes. Au-delà de mon expérience, je me suis formée auprès de grands noms du paysage de la naissance physiologique français et international, ainsi qu’à la posture professionnelle de la doula, à l’écoute et la relation d’aide.

Qu’est-ce que ce métier t’apporte ?

Ce métier répond profondément à ma vocation de médiatrice, de facilitatrice, de révélatrice. Ainsi qu’au fait que je déteste les injustices : informer les femmes dans leurs droits en gynéco obstétrique est donc primordial.

Dans mon expérience sportive de haut niveau, j’ai expérimenté la force des croyances que l’on met en soi. Et lors de la naissance de mes enfants cela s’est révélé précieux. La société aujourd’hui détruit l’estime de soi, et surtout des femmes. Ce métier me permet de leur montrer qu’elles sont capables, qu’elles ont les ressources en elles.

Avec l’aide de petits outils (hypnose, massage, exercices corporels, lectures, information sur la physiologie de la naissance) les femmes que j’accompagne prennent conscience de leur rôle actif, et de leur rôle central à elles et leurs conjoint(e)s dans la naissance de leurs bébés.

Partage nous un beau souvenir d’accompagnement.

Un de mes plus beaux souvenirs était lors d’un accouchement à domicile. La femme était en fin de travail, l’expulsion réflexe intense était là. Elle criait qu’elle n’y arriverait pas. Je lui ai alors doucement suggéré d’appeler son bébé. D’une voix forte elle a appelé sa fille. Victoire était son prénom. C’était tellement adapté !
Elle criait victoire !! Et quelques secondes plus tard son bébé était entre ses mains. C’était splendide. Je me souviendrais toujours de ses yeux dans les miens lorsqu’elle appelait sa fille…

Publications apparentées: